carpe passion

le site des carpiste et autre peche
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
MegaVisites

Partagez | 
 

 Alimentation des carpes : quelques notions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
admin
admin
avatar

Messages : 118
Points : 111542
Réputation : 3
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Alimentation des carpes : quelques notions   Dim 15 Mai - 22:51



Connaitre le régime alimentaire des carpes permet de nombreuses captures

Possédant
un BTS en aquaculture, je pense avoir en ma possession de nombreux
documents sur le sujet réalisés par des chercheurs. En toute
objectivité, ces documents sont le fruit de centaines et de centaines de
recherches partout dans le monde. Arrêtons de croire uniquement le
monde carpiste qui n’a rien inventé, place aux thésards et à la science !


Business No Limits
Après le CNL, je vous donne un petit entre vue du BNL (Business No Limits).
La pêche de la carpe est un sport de mode.
Aussi
comme pour toutes les modes, le business l’entretient et en profite. En
un mot, la devise du marketing et de la publicité est en matière
d’appât : faire croire qu’une bouillette à 100€ le kilo est mieux qu’une
bouillette à 3 € le kilo. Parfois, c’est vrai mais dans la majorité des
cas, c’est complètement faux.
Certes, le caviar c’est bon. Bon parce
que c’est rare et cher. Mais, imaginez que le chocolat soit une denrée
de luxe également. Et bien ça serait la même chose. Conclusion le caviar
n’est pas meilleur que le chocolat, simplement différent. Il en va de
même pour les carpes. On n’achète pas des carpes ! Pêcher avec une
bouillette hors de prix ne vous assure pas plus une capture qu’une
bouillette bas de gamme ou qu’un simple grain de maïs pour ne pas dire
un vieux morceau de pomme de terre en terme de caricature.
Alors
arrêtez d’entretenir ce business, gardez votre argent, il y a des causes
plus nobles. Il suffit de regarder la misère dans le monde !
Je pense que comprendre ça, c’est déjà faire un grand pas moral et un grand pas de pêcheur.
Un véritable carnassier
Les carpes sont des poissons omnivores à tendance carnivores.
En fait, il faut différencier digestibilité et apport d’énergie.
En
effet, la carpe digère beaucoup de denrées animales ou végétales.
C'est-à-dire qu’elle est capable de dégrader les nutriments et de les
absorber pour les mettre à disposition de son corps.
MAIS, il y a un gros MAIS.
Vous
pouvez donner du maïs ou tout autres esches végétales à une carpe, elle
ne prendra pas un gramme ! Donc, bonne digestibilité mais pas un brin
de croissance.
Par contre, vous donnez des protéines aux carpes,
c'est-à-dire des aliments azotés et carnés et là, bim, madame prend du
poids et le pêcheur gagne en sourire.
Les pisciculteurs l’ont bien
compris, et cela fait belle lurette qu’ils ont arrêté de donner des
graines ou toutes autres esches végétales à leurs poissons.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quelques exemples d'invertébrés aquatiques
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quelques exemples de mollusques

Par
contre, dans les plans d’eau plus ou moins intensifs, ils amènent des
granulés fait à base de farine et d’huile de poissons en provenance du
Chili (SARB, TROUVIT…).
Et pourquoi on déroule avec du maïs ?
Et bien parce que comme le dit le grand bonhomme vert, le maïs c’est bon !
Plus
sérieusement, les carpes aiment le goût et l’odeur des esches végétales
et leurs donnent une impression de satiété. Mais côté gain de poids,
c’est souvent zéro.
D’ailleurs, l’alimentation des carpes ne peut
être fondée sur des esches de ce type car sinon ça ferait belle lurette
que l’espèce serait éteinte en France.
Les sources végétales
supérieures (angiospermes et macrophytes), c'est-à-dire les algues et
autres nénuphars, sont pas assez nombreuses en lac ou en rivière pour
entretenir un troupeau de carpes affamées. Seule solution : être
carnivore ou phytoplanctonnophage.
Et ben la carpe, elle est
carnivore mais son régime varie grandement en fonction de son milieu de
vie : en rivière ou en eau stagnante.
Petit détail, la carpe absorbe
quand même quelques algues de-ci de-là. Ces aliments riches en fibres,
en vitamines et en oligo éléments sont indispensables car ils amènent un
équilibre alimentaire. Il apporte non pas de l’énergie mais une valeur
qualitative à l’alimentation. Sans eux les poissons sont carencés et
présentent diverses troubles comportementaux ou physiques.
Régime alimentaire des carpes de rivière
Qu’est ce qu’il y a comme petites bêtes à manger dans nos chers rivières ?
Et bien c’est très simple, il suffit de retourner les galets pour le savoir !
Il
y a une multitude de petits invertébrés. Des larves d’hexapodes avec
notamment les chironomes (diptère piqueur), les larves d’éphéméroptère,
les larves de libellule (Odonnate) et les sedges du moucheur
(plécoptères), des mollusques (escargot, sangsue, anodonte, corbicules),
des crustacés ( gammare et écrevisses). Ces petits animaux constituent
le bentos ou la faune benthique (mis à part les écrevisses).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Larves d'éphémaires et de diptères

A
cela s’ajoute quelques alevins de poissons blancs, quelques coléoptères
tombant des arbres (scarabée ou les palmers des moucheurs) et des
hyménoptères (les fourmis en période prénuptiale).
Miam Miam.
Régime alimentaire des carpes en plan d’eau
Même question : qu’est ce qu’il y a comme petites bêtes à manger en plan d’eau.
Pareil allez vous me dire. Eh bien non.
FAUX.
La plus grosse source de biomasse animale en étang c’est bien sûr le zooplancton.
Les
plus petits sont invisibles et les plus gros font moins de 5 mm. Il
s’agit de crustacé (les daphnies par exemple), de vers (les rotifères…)
et d’autres minuscules organismes sans oublier quelques bactéries et
ciliés qui ne sont pas des zooplanctons d’ailleurs.
Cette prise de
nourriture se fait de manière passive par une filtration en parallèle de
la respiration branchiale ou de manière active quand ces mesdames se
jettent à grand coups de dents pharyngiennes sur un bloom de
zooplanctons (éclosion massive).
80% du régime alimentaire des carpes en étang se compose de cette manne de petites bestioles : les zooplanctons.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Phytoplanctons (à gauche) et zooplanctons (à droite)

La carpe est donc essentiellement zooplanctonnophage en étang.
Les
20% restants sont alloués au bêtes exposés dans la partie rivière : le
benthos etc. notamment les chironomes (larves des diptères piqueurs :
les fameux mouskitos)...
Ca y est, il délire !
Non NON.
Contrairement à tout ceux qu’on dit …dans le monde carpiste…, c’est bien la vérité.
En
effet, mes propos ne sont pas de simples survols d’observations d’un
pêcheur rêveur qui veut que ça se passe de la sorte et en fait ainsi une
généralité.
Bien au contraire, ces propos sont ceux de toute une
filière internationale : celui de la production de carpes de chair ;
troisième filière de pisciculture dans le monde après l’élevage du
milkfish et des siluridés.
Les pisciculteurs usent et abusent de ces
constats pour toujours produire plus et rémunérer leur activité
professionnelle au mieux.
Aussi tout but d’un pisciculteur; c’est de
gérer les éléments minéraux et azotés des étangs. Ainsi, les
phytoplanctons se gavent de ces substances et cette manne verte crée
ainsi l’oxygène et bien sûr de la nourriture pour nos chers petits
zooplanctons.
Ensuite, schéma classique, ces derniers sont mangés par les poissons blancs et entre autre par les carpes.
C’est ça la chaîne alimentaire d’un étang.
Le
pisciculteur cherche donc à produire une purée de zooplanctons pour
avoir une récolte annuelle maximale de carpe en terme de tonnage.
N’oublions
pas que cette filière est loin d’être marginale notamment dans les pays
de l’Est (ex URSS). En Allemagne, les filets de carpes sont le plat
traditionnel du repas de noël. Ces pays sont des grands consommateurs.
Pour
conclure, je dirais simplement que les pêcheurs n’ont rien inventé et
rien découvert. Ils disent même beaucoup d’âneries pour des besoins de
business. Ce même besoin de business existe naturellement chez les
aquaculteurs, qui eux ont travaillés depuis plusieurs siècles avec les
organismes de recherche (INRA, IFREMER et bien d’autres…) pour étudier
le comportement alimentaire des carpes et donc pour rémunérer leur
activité.
Avec ces constats, libre à vous de revoir vos appâts et votre budget de pêche.
Pour
de plus amples détails, laissez moi des messages à la suite de cet
article. Si une majorité de personne est intéressée, j’écrirais un
article avec beaucoup plus de précisions sur l’alimentation naturelle
des carpes.
J’espère vous avoir convaincu car il s’agit de la stricte vérité…n’en déplaise à certains requins de la filière carpiste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carpe-passion.forums-actifs.com
 
Alimentation des carpes : quelques notions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» alimentation des carpes
» écrevisses/carpes même alimentation ?
» Alimentation des carpes
» quelques notions de base...
» Bouillettes spéciales grosses carpes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
carpe passion :: la carpe :: Les habitudes de vie de la carpe-
Sauter vers:  
<< <<Hip Hop
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit